L'hyperacousie ... quand entendre fait souffrir !

Qu'est ce que c'est ?

Le terme hyperacousie vient du grec akouoiç "action entendre" précédé du préfixe hypér "au-delà".

L'hyperacousie est un trouble rare qui touche environ 2% de la population.

C'est une pathologie qui se caractérise par un dysfonctionnement de l'audition qui occasionne une hyperfragilité de l'ouïe et une intolérance à certains sons qui sont perçus plus forts qu'ils ne le sont vraiment.

En effet, une personne souffrant d'hyperacousie a du mal à supporter des sons jusque là tolérés (bruit d'une moto, cris d'enfants, sirène des pompiers ...).

Cela peut se manifester par plusieurs symptômes comme les migraines, la fatigue ou des nausées et s’accompagne dans certains cas de douleurs auditives.

En d’autres termes, entendre fait souffrir. 
L’hyperacousie rend le monde hostile et douloureux. !

 

Les causes de l'hyperacousie

Les causes de l'hyperacousie ne sont pas clairement identifiées à ce jour. Ce trouble peut être provoqué par des lésions des nerfs auditifs suite à une exposition prolongée à un niveau sonore très élevé ou survenir à l'occasion d'une pathologie. Un traumatisme crânien, une paralysie faciale ou certaines formes d'autisme peuvent engendrer une hypersensibilité au bruit.

Les traitements de l'hyperacousie

Ce trouble est souvent lié aux acouphènes qu'il faudra prendre en charge également (environ 40% des patients atteints d'hyperacousie souffrent également d'acouphènes).

L'hyperacousie peut être très mal vécue par la personne dont le quotidien est affecté par de fortes douleurs. Le soutien des proches est indispensable au traitement de cette pathologie dont la prise en charge est souvent pluridisciplinaire: ORL, audioprothésiste et psychologue.

La première mesure à prendre sera bien sûr de se protéger du bruit dans les environnements "agressifs" (concerts, chantiers…). Le traitement de l'hyperacousie est assez similaire à celui des acouphènes et comprend aussi bien des thérapies sonores d'habituation que des thérapies complémentaires comme de la sophrologie ou de la psychologie.